Pages Navigation Menu

Luxe, Lifestyle, Mode, Déco, Design, High-Tech

Couteau 1515 esprit Inuit par Manu Laplace

Couteau 1515 esprit Inuit par Manu Laplace

Ca fait un petit moment que je cherchais LE couteau de poche de mes rêves et à force de chercher, j’ai trouvé cette merveille dans le modèle 1515 Inuit, un liner lock, en os de rennes et lame 19C27 Sandvick oxydée réalisé par l’artisan d’Art Thiernois Manu Laplace. J’aime son galbe, la matière employée, ses guillochages externes et internes, les motifs de ses plaquettes et son poids: ce couteau est une véritable pièce d’Art (avec un grand A), il tient parfaitement en main et son tranchant est tout bonnement parfait !

Pourquoi avoir choisi le modèle Inuit, alors qu’il y’en a plein d’autres, me direz-vous ? Tout simplement parcequ’il me rappelle mes cours d’anthropo-archéologie et d’ethno-histoire donnés par de grands noms de l’archéologie pré et proto-historique française tels que E. Taladoire, Fr. Djindjian ou P. Lecoq  et dont le mot d’ordre était « analogies » en prenant pour exemple les recherches de Binford et son célèbre livre de 1978 « Nunamiut Ethnoarchaeology« . Ce couteau a donc un sens profond en ce qui me concerne.

 

Manu Laplace

Manu LAPLACE représente la 5ème génération de couteliers. Son oncle, Pierre Cognet est notamment le créateur du célèbre couteau DOUK-DOUK. Il fallait donc reprendre le flambeau c’est une véritable réussite (j’attends avec impatience l’historique complet sur le site en construction de Manu Laplace pour l’insérer dans cette partie de l’article : que de la première main ici).

maxresdefault

 

Pourquoi le nom 1515 ?

A la base, le 1515 – couteau liner lock – portait le nom de « 1515- François 1er » expliquant parfaitement son nom qui n’est autre que la date de la bataille de Marignan qui opposa François Ier de France et ses alliés vénitiens aux mercenaires Suisses qui défendaient le duché de Milan.

 462px-Francis1-1

J’avais voulu rencontrer Manu Laplace au salon de Gembloux (en Belgique), mais je n’avais malheureusement pas pu me déplacer. A force de tourner en rond, j’avais décidé de le contacter par e-mail pour connaître les différents types de guillochage (au passage, merci Mr. Laplace pour la seconde photographie de l’article, on ne voit que rarement cette prise de vue sur les sites de vente).

Je n’avais pas encore vu réellement ce couteau …et aujourd’hui, passant à Gembloux en allant chercher de la cire chez Fabel (ancienne marque belge de cires et d’encaustiques sur laquelle je devrais d’ailleurs écrire un article), je me suis arrêté à la coutellerie Depireux et j’ai immédiatement craqué (il était en étalage).

Sur une idée de Max du site Le Coutographe, on a créé une fan page spéciale 1515 nommée Fan de 1515 à l’adresse http://fande1515.pleasureblog.net. Ceux qui possèdent un 1515 peuvent s’inscrit pour poster des photos de leur couteau.

Je compléterai l’article par des photos personnelles, mais en attendant que les batteries de mon appareil photo recharge, j’en profite pleinement sur une noix d’Ardennes fumée maison (dieu que c’est bon). Comptez entre 200€ et 300€ voire bien plus pour un 1515 12cm selon le modèle et les matières employées, mais le travail de Manu Laplace en vaut largement la chandelle !

 

 

Tags :

 
Alternative Text Historien de l'Art, Archéologue, Agrégé de l'Enseignement Secondaire Supérieur, Etudiant en techniques infographiques 3D, Webdesigner, photographe amateur et rédacteur principal de Pleasureblog, je suis passionné par le Design, la Décoration, l'Artisanat et les objets High-Tech.
  • Le coutographe

    salut l’ami !

    bienvenue dans le club très fermé et très sélect des possesseurs de 1515… nous devrions d’ailleurs créer un club (virtuel pour commencer)…

    je me réjouis pour toi, c’est un très bon choix…

    Réemment Chriske a également fait l’acquisition d’un 1515 (et il est Belge) qui ressemble un peu au tien…

    http://dytic.over-blog.com/ev%C3%A8nement-le-1515-de-chriske

    Il faudrait que tu m’envoies des photos perso de ton couteau lorsque la batterie 12V sera rechargée… pour que je puisse également publier sur le coutographe.

    Encore une fois, BRAVO pour cette acquisition coup de coeur… c’est bien…

    • Achel

      Merci, c’est un couteau formidable. Les batteries sont en train de recharger, car il y’a quelques couteaux à prendre en photos et quelques autres qui arrivent : l’alox vert, un Scarperia de Piero Bartolini, un Leatherman Style CS, un Mongin facette et mon ancien canif suisse quand Michel Montlahuc aura la pièce manquante.

      Après je me calmerai un peu :p

      • Le coutographe

        Charge bien !!! Tu en auras besoin!!
        C’est un beau programme que tu as.
        Tu m’enverras des photos pour que l’on double la mise : PLEASURE + CGRAPHE

  • Fr@nk

    Tres belle acquisition ! C’est donc le petit modele que tu as choisi ? Je le trouve vraiment superbe … bienvenue au club ;)

    • Achel

      Salut Franck, c’est le grand modèle (enfin, le modèle classique 12cm). En plus, il est bien lourd, ce qui n’est pas pour me déplaire : on sait qu’on l’a dans la poche càd que je ne suis pas prêt à l’oublier :-)

  • Pingback: Les couteaux Jacques Mongin : un bijou en poche | Pleasureblog : Le blog design, luxe et high-tech()