Pages Navigation Menu

Luxe, Lifestyle, Mode, Déco, Design, High-Tech

L’Elsass, un couteau régional alsacien inspiré du Massu

L’Elsass, un couteau régional alsacien inspiré du Massu

C’est lors d’une petite ballade en Alsace ce week-end, et tout particulièrement à Riquewihr, que j’ai découvert les réalisations de la forge L’Atelier des Couteaux. J’avoue que depuis que je fréquente le site site Le Coutographe et que je parle régulièrement avec Dytic, son webmaster,  j’ai envie de me constituer une petite collection de belles lames. Résultat des courses, je suis revenu avec un pliant de 8cm en lame de Damas (320 couches) et un manche en pointe de corne de buffle portant le doux nom d’Elsass.

L’Elsass et l’Atelier des Couteaux

Fondé en 2004 à Tulle (Corrèze), l’Atelier des Couteaux est avant tout une histoire d’hommes et de passion. A l’origine, le fondateur de l’entreprise décide de créer un couteau pliant, facile à glisser dans la poche, beau à regarder… et surtout d’une grande qualité. Il a en tête son premier couteau de poche, offert par son grand-père, véritable rite de passage symbolisant la fin de l’enfance. Le couteau de Corrèze est né. Depuis, l’Atelier des Couteaux s’est agrandi… comme une grande famille.

atelier

Aujourd’hui l’atelier est fier d’imaginer, de concevoir et de fabriquer des couteaux qui nous ressemblent. Des couteaux qui ont une âme et une histoire à raconter. Leur marque de fabrique ? Leurs collections régionales qui s’inspirent du terroir ou du patrimoine culturel : Breizh Kontell (Bretagne), Elsass (Alsace), L’Occitan (Languedoc), Corrèze (Corrèze) etc. Chacun de leurs modèles fait l’objet d’une marque déposée, garantissant ainsi son authenticité et sa qualité.

De plus, A chaque pièce correspond un coutelier, qui garantit la qualité de son couteau. Car dans cet atelier, l’homme et le geste traditionnel sont préférés à la machine. Le coutelier reste la pièce maîtresse de la création.

L’Elsass forgé Damas

La forme de l’Elsass est inspirée de celle du traditionnel couteau alsacien « Le Massu ». Son ressort est orné de la cigogne, symbole de la région, parée de nombreuses vertus : porte bonheur, fécondité, fidélité, richesse, santé, …

La lame Damas est le produit d’une alternance entre des couches d’acier à faible et forte teneur en carbone. Ceci permet de combiner la souplesse des aciers faibles en carbone à la dureté des aciers forts en carbone (meilleur tranchant), tout en obtenant de superbes dessins sur la lame.Afin de faire ressortir les motifs de la lame, elle est trempée dans du perchlorure de fer. Son système à cran forcé avec « poncette »  évite que le fil de la lame ne s’émousse à la fermeture.

Les platines mitres sont en inox et le manche, quant à lui, est composé de bois précieux ou de pointe de corne entièrement façonné à la main.

Voici quelques photos du mien :

Le couteaux tient très bien main et en poche, la corne est de toute beauté, bien que je préfère en règle général de l’os et lors de l’achat j’ai reçu un certificat d’authenticité ! Je me laisserai certainement encore tenter par une autre réalisation de L’Atelier des Couteaux : le Cap Horn.

 

Tags :

 
Alternative Text Historien de l'Art, Archéologue, Agrégé de l'Enseignement Secondaire Supérieur, Etudiant en techniques infographiques 3D, Webdesigner, photographe amateur et rédacteur principal de Pleasureblog, je suis passionné par le Design, la Décoration, l'Artisanat et les objets High-Tech.
  • Le coutographe

    salut,
    je lis avec plaisir que tu souhaites te constituer une petite collection de couteaux… régionaux pourquoi pas!!
    Ton premier choix est un coup de maitre. Bravo pour l’acquisition de cette belle lame. il se trouve que je suis d’origine alsacienne, je n’apprécie que plus ce pliant.

    J’aime beaucoup la pointe de corne blonde sur les couteaux régionaux et les lames damas sont exceptionnelles et signent des couteaux de grande qualité.

    tes photos sont splendides… tu me fais de la concurrence.
    Je crois que je vais te la piquer pour faire un lien vers ton article.

    Merci de tes visites fréquentes sur le coutographe et encore merci pour PIWIK qui dépasse toutes mes espérances.

    Bonne continuation dans ta quête du graal coutelier

  • Achel

    Salut, hésite pas tu peux carrément repiquer l’article en copier/collé ;-), j’en prépare une autre sur mon Le Fidèle os et paperstone et une sur le mongin 8 pièces dont je rêve (il y’en aura aussi une sur 1515 de Manu Laplace au passage mais je vais pas toutes les poster en même temps).