Pages Navigation Menu

Luxe, Lifestyle, Mode, Déco, Design, High-Tech

Lounge Chair par Charles et Ray Eames

Lounge Chair par Charles et Ray Eames

Charles et Ray Eames sont architectes et designers, mais ils vont déployer leur talent dans les décors de cinéma en réalisant de nombreux décors en contreplaqué pour les studios MGM. Les techniques de moulage et cintrage évoluant, la marine nationale américaine subventionne les travaux de recherche de Charles qui expérimenta pour la première fois des techniques complexes de moulage avec du bois lamellé pour fabriquer des attelles pour les hôpitaux militaires pendant la guerre. L’ensemble mobilier détaillé dans ce travail représente le point culminant de ces recherches techniques.

La Lounge Chair, dont les appellations exactes sont respectivement Eames Lounge (670) et Ottoman (671), est fabriqué avec une structure composée de trois coques en contre-plaqué moulé, placage de palissandre de Rio lustré et moulé dans les trois dimensions et piètement en fonte d’aluminium noire, le tout garni de coussins détachables en cuir pleine fleur rembourré de plumes. Le dossier de la lounge chair est fixé par deux tiges en aluminium moulé dont les parties latérales sont laquées noires et les joints polis. Le piètement à 5 branches pivotant est en aluminium injecté. Le repose pied coordonné est lui aussi pourvu d’une coque en bois moulé muni de pieds identiques mais à 4 branches. La lounge chair fait partie des objets de design industriel et a été conçu par le couple Eames avec comme objectif qu’il « ait l’aspect chaud et l’attrait d’un gant de baseball usé de première base » et suggère une interprétation américaine moderne du fauteuil britannique Club.

La lounge chair et son repose-pieds sont les fournitures les plus complexes jamais réalisées par le couple Eames ainsi que leur premier projet pour le marché haut de gamme. Issu d’un prototype réalisé en collaboration avec Eero Saarinen – le fils de l’architecte Eliel Saarinen – et présenté au concours « Organic Design in Home Furnishing » au museum of Modern Art en 1940, sa première version finale fut offerte pour son anniversaire au producteur Billy Wildern en 1956, ami proche des Eames, qui souhaitait un fauteuil agréable pour regarder la télévision. Une série de 50 exemplaires de lounge chair s’en suit, destinée à être exposée. L’ensemble est commercialisés en 1956 pour le fabricant de meubles Herman Miller – Vitra pour l’Europe – pour un prix de vente qui était de 404$, ce qui est assez élevé pour l’époque : 100000 exemplaires de lounge chair seront écoulés en 20 ans. Avec les années, de nombreux revêtements et placages de bois seront proposés.

Cet ensemble mobilier se démarque du reste du travail de ses concepteurs, habituellement axé sur les possibilités de production en série. Un exemplaire de ce fauteuil fait partie de la collection permanente du Museum of Modern Art à New York. Aujourd’hui, le Lounge Chair est toujours en production par les sociétés Herman Miller et Vitra. Depuis son lancement, la lounge chair s’est vendue à plus de 6 millions d’exemplaires et n’a pas cessé d’être copié.

 

Tags :

 
Alternative Text Historien de l'Art, Archéologue, Agrégé de l'Enseignement Secondaire Supérieur, Etudiant en techniques infographiques 3D, Webdesigner, photographe amateur et rédacteur principal de Pleasureblog, je suis passionné par le Design, la Décoration, l'Artisanat et les objets High-Tech.